Accueil » INF Nantes » Élections législatives 2024 » À Nantes, les partis s’organisent en vue des élections législatives

À Nantes, les partis s’organisent en vue des élections législatives

Soutenez notre travail bénévole en partageant l'article

Alors qu’Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée nationale ce dimanche soir, les partis politiques s’activent déjà afin de présenter des candidats dans les cinq circonscriptions de Nantes et les cinq autres du département.

La place Graslin à Nantes | Image d'illustration (T.L. - Nantes Info)
La place Graslin à Nantes | Image d'illustration (T.L. - Nantes Info)

À droite comme à gauche, les partis s’activent depuis dimanche soir pour désigner les candidats qui les représenteront dans les 5 circonscriptions de Nantes, ils devraient être annoncés dans les prochains jours pour les élections législatives anticipées du 30 juin et 7 juillet. 

Ce dimanche avaient lieu les élections européennes, qui ont conduit au triomphe du Rassemblement National, y compris en Loire-Atlantique où la liste de Jordan Bardella a réalisé un score de 22,62%, devant la liste de Raphaël Glucksmann, qui a obtenu 19,47% des votes avec le PS. Nantes a cependant résisté à l’offensive du RN et reste largement à gauche, avec la liste PS – Place Publique qui a obtenu 23,82% des suffrages, suivie de la France Insoumise avec 15,37% des voix et la liste Renaissance qui a réalisé un score de 14,63%.

Au niveau national, le Rassemblement National est largement en tête, ce qui a conduit Emmanuel Macron, ce dimanche soir, à dissoudre l’Assemblée nationale et à organiser des élections législatives anticipées. Une nouvelle inattendue, qui va reformer le schéma politique national mais aussi au niveau local, où des députés pourraient ne pas être réélus. 

Des annonces de candidats dès demain ?

Plusieurs partis politiques délibèrent actuellement au niveau départemental pour choisir qui les représentera dans ces élections législatives. En Loire-Atlantique, la France Insoumise dévoilera sa liste “le plus vite possible”, mais pas avant demain nous indique-t-on. Pour rappel, le parti avait 3 députés dans le département, Andy Kerbrat, Ségolène Amiot et Mathias Tavel avant la dissolution du parlement. 

De l’autre côté, le Rassemblement National s’organise également, la liste des candidats sera surement disponible demain ou mercredi et suivra la position nationale du parti. Reconquête, le mouvement d’Eric Zemmour lui cherche à bâtir une union des droites. Selon Arnaud Clémence, délégué départemental, le “seul moyen de gagner pour faire passer des idées de droite” serait une alliance avec Les Républicains ou le Rassemblement National. 

Découvrez l’actualité locale et nationale sur notre site Web et en direct notre sur notre Twitter