Accueil » INF Nantes » À Nantes, les escaliers repeints aux couleurs de la Palestine font réagir

À Nantes, les escaliers repeints aux couleurs de la Palestine font réagir

Soutenez notre travail bénévole en partageant l'article

L’escalier de la butte Sainte-Anne à Nantes a été repeint aux couleurs de la Palestine dans la nuit de jeudi à vendredi par des anonymes. Sur les réseaux sociaux, la photo a suscité énormément de réactions parmi les internautes.

Le tweet de Cerfia sur le drapeau palestinien sur les escaliers de la butte Sainte-Anne à Nantes | (X - @Cerfiafr - @ContreAttaque_)
Le tweet de Cerfia sur le drapeau palestinien sur les escaliers de la butte Sainte-Anne à Nantes | (X - @Cerfiafr - @ContreAttaque_)

Ce vendredi 8 mars, les escaliers de la butte Sainte-Anne à Nantes ont été repeints aux couleurs de la Palestine. L’image, partagée sur les réseaux sociaux par le groupe Contre Attaque, a été massivement relayée sur X (anciennement Twitter), notamment par le média Cerfia dans un post qui a récolté près de 27 000 likes et plusieurs centaines de commentaires. En février déjà, un escalier rue Didienne avait été repeint dans le centre-ville de Nantes aux couleurs de la Palestine.

De nombreuses actions pro-palestiniennes ont été organisées depuis le début du conflit entre Gaza et Israël à Nantes, comme une banderole déployée sur un pont de la Loire et plusieurs manifestations. Ce samedi encore, des manifestations pour demander un cessez-le-feu sont organisées dans la cité des ducs.

Une action critiqué

Dans les commentaires du post de Cerfia, de nombreux internautes ont félicité les auteurs de l’action, mais beaucoup de personnes condamnent également : “Je soutiens la Palestine aussi et je n’aime aucune guerre, mais de là à dégrader des monuments français, faut arrêter“, écrit par exemple LerikalBless, un utilisateur de X.

De son côté, dans un communiqué, le Rassemblement National 44 a réagi et dénonce Contre Attaque, qui “se félicite naturellement de l’initiative“. Il demande une réaction de la mairie de Nantes et du préfet de la Loire-Atlantique. Au niveau politique, il n’y a pas eu d’autre réaction pour le moment.

Découvrez l’actualité locale et nationale sur notre site Web et en direct notre sur notre Twitter