Accueil » INF Nantes » Dans le centre-ville de Nantes, 50 interpellations en un mois après la mise en place d’un plan de sécurisation

Dans le centre-ville de Nantes, 50 interpellations en un mois après la mise en place d’un plan de sécurisation

Soutenez notre travail bénévole en partageant l'article

Un mois après la mise en place d’un plan de sécurisation dans le centre-ville de Nantes, la préfecture de Loire-Atlantique a dévoilé les premiers chiffres du dispositif qui semble porter ses fruits.

Le préfet de Loire-Atlantique Fabrice Rigoulet-Roze, lors d'une opération place nette dans le centre-ville de Nantes en février 2024 | Préfecture de Loire-Atlantique - X
Le préfet de Loire-Atlantique Fabrice Rigoulet-Roze, lors d'une opération "place nette" dans le centre-ville de Nantes en février 2024 | (Préfecture de Loire-Atlantique - X)

En 2023, la délinquance a fortement chuté dans le centre-ville nantais. Les atteintes volontaires à l’intégrité physique ont ainsi baissé de 12,5% dans l’hypercentre, tandis que dans le même secteur, les atteintes aux biens ont diminué de 9,1%. Dans le cadre de cette dynamique, le préfet de Loire-Atlantique, Fabrice Rigoulet-Roze, a souhaité mettre en place un plan de sécurisation du centre-ville nantais afin de lutter contre le trafic de stupéfiants et de cigarettes, nous indique la préfecture de Loire-Atlantique, sans donner de détails supplémentaires sur l’ampleur et la durée du dispositif.

Un mois après le lancement de ce plan de sécurisation, la préfecture a dressé un premier bilan de ce plan dans le centre-ville nantais.

269 contrôles, 50 personnes interpellées

Après un mois, la préfecture a dévoilé les premiers chiffres de ce plan de sécurisation. Depuis le début du dispositif, près de 269 personnes ont été contrôlées, ce qui a conduit à l’interpellation de 50 personnes, dont 13 pour transactions douanières. De plus, 27 des interpellés ont fait l’objet de suites judiciaires.

La préfecture précise que 12 OQTF (Obligation de quitter le territoire français) ont été prises et que 5 personnes en situation irrégulière ont été placées en centre de rétention administrative. Enfin, 6 amendes forfaitaires délictuelles pour stupéfiants ont été prises à l’encontre de consommateurs.

Découvrez l’actualité locale et nationale sur notre site Web et en direct notre sur notre Twitter