Accueil » Société » Manifestation » Des manifestations sous haute surveillance ce 10 et 11 juin à Nantes

Des manifestations sous haute surveillance ce 10 et 11 juin à Nantes

Soutenez notre travail bénévole en partageant l'article

A Nantes, le week-end s’annonce très tendu, en vue des 2 manifestations prévues et des divers évènements prévus

Des gendarmes qui surveillent la manifestation du 1er mai 2023 à Nantes | T.L. - INF Nantes
Des gendarmes qui surveillent la manifestation du 1er mai 2023 à Nantes | T.L. - INF Nantes

Après la manifestation du 6 juin qui avait moins rassemblé, mais avait donné lieu à beaucoup d’affrontements et de dégradations, le week-end des 10 et 11 juin est très redouté à cause de 2 manifestations qui peuvent potentiellement dégénéré, et la gestion d’évènements sur la métropole Nantaise, et notamment le concert de Mylène Farmer avec 60 0 00 spectateurs attendus sur 2 jours.

Une marche des fiertés sous haute protection

La marche des fiertés qui aura lieu à Nantes à partir de 11H, et partira du cours Saint-André à 14H, alors que les agressions et attaque contre les lieux LGBT se sont multipliés ces derniers temps au niveau national et notamment à Nantes avec les locaux de l’association LGBT, Nosig où plusieurs croix celtiques ont été tagués et un tag “Stop aux folies LGBT”. La présence policière devrait donc y être importante afin de protéger la marche des fiertés sur le cortège, mais également après avec une soirée pour la pride au warehouse de minuit à 6H.

La manifestation à Nantes contre l'industrie du béton et l'extraction du sable, arrêté préfectoraux et crainte de débordements

Le rassemblement commence dès ce 10 juin, avec un accueil sur un lieu symbolique, la ZAD de Notre Dame des Landes. Puis le 11 juin, 2 convois partiront du sud et du nord de Nantes, et qui convergeront vers le centre-ville Nantais (Cliquez ici pour lire notre article sur les détails de la manifestation), avec un rassemblement au miroir d’eau contre la construction du futur CHU. La préfecture a pris plusieurs arrêtés d’interdiction de manifestations, notamment sur les bords est et ouest de l’île de Nantes, mais également sur plusieurs communes autour de Nantes (Bouguenais, Pont-Saint-Martin, Les Sorinières, Saint-Philibert du Grand Lieu, Machecoul, Geneston, Saint-Colomban, Donges, Grandchamp-des-Fontaines). Le miroir d’eau n’est pas concerné par cette interdiction. La préfecture redoute également la venue d’éléments radicaux qui aurait l’intention de mener des dégradations et des affrontements avec les forces de l’ordre.

Un week-end sous haute tension à suivre en direct sur notre site Internet et sur notre Twitter