Accueil » Fait Divers » Soirée d’affrontements et scène d’émeutes en Martinique

Soirée d’affrontements et scène d’émeutes en Martinique

Soutenez notre travail bénévole en partageant l'article

En Martinique, à Fort-de-France la soirée du 25 août a été animée, avec une dizaine de véhicules incendiés et des actes de violences perpétrés à divers endroits de la ville martiniquaise.

Soirée d’affrontements et scène d’émeutes en Martinique | Capture d'écran Twitter
Soirée d’affrontements et scène d’émeutes en Martinique | Capture d'écran Twitter

Pour des raisons qui restent encore a éclaircir, des scènes de violences urbaines et d’affrontements ont éclaté à Fort de France en Martinique. Les tensions se sont cristallisées avenue Maurice Bishop, avec plusieurs barrages enflammés ainsi que des poubelles en feu au milieu de la route.

Selon Martinique la 1ère, “ces actions pourraient être une réponse de jeunes qui se seraient réunis pour manifester contre la montée de la violence ces derniers mois en Martinique.”.

Des groupes d’individus masqués ont tenté de casser des magasins et ont incendié une dizaine de véhicules. Des radars ont également été incendiés. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser ces groupes d’individus. La préfecture précise que des actes de violences ont été perpétrés à différents endroits de Fort-de-France.

Des tirs à balles réelles

Les fonctionnaires ont notamment essuyé des jets de projectiles et des tirs à balles réelles de ces individus.

Selon Thierry Baucelin, syndicat  Alliance Police nationale, interrogé par la 1ère : “Nous avons des collègues légèrement blessés, dont une femme blessée par des jets de projectiles. Les collègues ont essuyé des tirs à balles réelles. Cela a amené l’engagement de l’unité du RAID pour essayer d’intercepter et de neutraliser des individus cagoulés qui faisaient des guets-apens à nos collègues. Peut-être qu’ils essayent de nous refaire un novembre 2021.”

Plusieurs interpellations

2 individus ont été interpellés selon la préfecture de Martinique, et que “des enquêtes seront diligentées pour arrêter les auteurs et sanctionner ces comportements inadmissibles”. Les services de l’état craignent que ces scènes de violences urbaines se reproduisent cette nuit.

Découvrez l’actualité nantaise et nationale sur notre site Web et en direct notre sur notre Twitter